Footy for Food – TILD sort la tête haute

Footy for Food

Tout près du rêve: l’équipe TILD y a cru jusqu’au bout en finale face à l’équipe MAGENCY, vainqueurs en toute fin de match (4-3) du tournoi FOOTY for FOOD.

L’honneur est sauf pour l’équipe TILD, comblée par l’excellent tournoi Futsal Footy for Food. «Une fierté nationale», titre le journal Le Parisien, 20minutes, pour qui «l’équipe du coach LEROY termine la tête haute». La victoire de MAGENCY ? C’est «grâce à l’aide de l’arbitre», et à un but «sur la dernière action de jeu», juge le journal, pas vraiment beau joueur.
Métro, de son côté, reconnaît que «l’équipe TILD a eu plus d’opportunités que MAGENCY, mais n’a pas su les saisir pendant le match» . 25 ans après la défaite de 1990 (1-0), «le dénouement a été le même», mais TILD a livré une prestation «plus digne que celle de 1990».

«Un grand merci», titre en une le quotidien Libération, qui assure dans ses pages que «les gens ont reconnu le sacrifice [des joueurs]» , en publiant une photo de la place de l’Etoile (lieu de rassemblement à Paris) où des milliers de fan de Futsal sont venus pour soutenir l’équipe. Le journal rapporte toutefois qu’il y a eu «des incidents» après le match, et que la police «a utilisé du gaz lacrymogène pour contrôler certains groupes de casseurs».

TILD - Footy for Food

Un tournoi prometteur

«C’était une finale très bien jouée contre MAGENCY. On nous a volé un penalty, des opportunités de buts ont été gaspillées dans les 5 dernières minutes mais ils ont laissé leur âme sur le terrain», analyse le journal sportif Olé. « La tristesse ne doit pas prendre toute la place», ajoute le quotidien, car «tous les joueurs ont montré leur compétences». «Après la douleur de la chute viendra le temps de remercier infiniment l’équipe pour avoir redonné de l’identité au maillot. Au-delà de la défaite, cette équipe a ému le pays», ajoute Olé.

Akkache meilleur buteur

Le quotidien régional Sud Ouest revient, lui, sur le rôle d’AKKACHE, transfuge venu d’Eduniversal qui a bien joué et rempli son rôle de buteur. «Il a remporté le titre de meilleur buteur du tournoi, mais ce nétait pas ce prix quil était venu chercher», écrit le journal de Bordeaux. Bien épaulé par PAVAN en attaque, solide défensivement grâce au duo DAMERVAL, « le Président », CURUTCHET, sans oublier « le frelon » FAURE et la patte d’ours de CALLEECHURN, décisif sur les séances de penaltys, mais aussi les remplaçants exemplaires PELLETIER et GEBHART, l’équipe TILD a de beaux jours devant elle.